Commune d'AISEREY

Site officiel de la Commune d'Aiserey


Histoire de notre église

eglise aiserey1

Pour procurer les bienfaits du service divin aux habitants des campagnes, l'Eglise eu soin de prescrire l'établissement de chapelles dans les villages où se trouvaient un certains nombres de chrétiens.

Aiserey eu donc de bonne heure son oratoire étant donné sa proximité et ses bonnes relations avec Dijon. L'oratoire fut transformé en chapelle vers 636 par les moines de Bèze qui en étaient les propriétaires mais qui l'échangèrent plus tard avec Sainte Bénigne. Vers 850, la chapelle et les terres de Sainte Bénigne furent saisies par le seigneur local mais ont été restituées vers 869 par Charles le Chauve.

La chapelle fut alors transformée en église vers 870, consacrée sous le vocable de Saint Aubin d'Angers. Tombée en vétusté, elle fut relevée de ses ruines, sans doute vers 1225. Le clocher a été dessiné en 1735 par les bénédictins de Sainte Bénigne. L'intérieur du coeur fût revêtu de boiseries par les deux frères Panstoleu (1745 et 1750). La nef a été reconstruite en 1781.

La bénédiction du nouvel édifice fut faite le 3 septembre 1785. Le cimetière était attenant à l'église. Il fut désaffecté en 1946. Les murs de clôture furent démolis et le terrain libre fut rattaché à la place de la Mairie.

En 1962, après le décès de l'abbé Poivez (1926-1961), le nouveau curé de la paroisse apporta des transformations importantes à l'intérieur de l'église. Du fait que l'ancienne cure était affectée à la Poste, la mairie fit construire un pavillon pour logé le curé. Celui-ci, à l'intérieur de l'église sépara par une cloison, la nef du coeur situé à l'arrière de l'autel, fit enlevé les deux autels latéraux et déplaça les fonts baptismaux.