Commune d'AISEREY

Site officiel de la Commune d'Aiserey


Histoire de la sucrerie

vue de la sucrerie

en 1832 : la canal est ouvert à la navigation sur toute sa longueur et ouvre l'ére commerciale en reliant le Rhône et la Saône.

Des usines et des entrepôts s'installent sur les rives du canal.

En 1835 : Messieurs Chagot et Léjéas fondent en bordure du canal une vaste huilerie. La terre de la plaine de la Saône étant favorable à la culture des oléagineux.

En 1841 : l'établissement est vendu à un industriel parisien qui transforme cette huilerie en féculerie de pomme de terre et fabrique de sirop de fécule.

En 1857 : transformation de l'établissement en sucrerie. Les péniches transportaient les betteraves, la pulpe, les sacs de sucre par le canal de Bourgogne.

En 1896 : la sucrerie est achetée pour la Sucrerie raffinerie de Chalon sur Saône.

Vers 1930 : cette sucrerie se modernise. Les 3 cheminée sont abattues, une seule nouvelle chaufferie à charbons fait fonctionner l'usine. Le charbon est amené par péniches.

En 1938 : construction d'une distillerie d'alcool de betteraves qui cessa son activité en 1965.

En 1993 : propriété de la famille Balland de Chalon sur Saône, elle fait l'objet d'une OPA (offre publique d'achat) et est rachetée par la Société Générale Sucrière et la sucrerie de Corbeilles. Cette nouvelle société a engagé de lourds investissements pour moderniser la sucrerie.

400 planteurs répartis en Côte d'Or, Jura, Saône et Loire et Haute Marne alimentent l'usine par 280/300 camions par jours.

5000 tonnes de betteraves sont traitées chaque jour, produisant 50 000 tonnes de sucre de bouche pendant la campagne d'octobre à décembre de chaque année.