Commune d'AISEREY

Site officiel de la Commune d'Aiserey


Histoire du château d'Aiserey

L'histoire des maisons fortes et des châteaux.

vu du village avec le château

Celle d'Aiserey est compliquée puisque l'on note jusqu'en 1771, date de démolition du vieux château de brique et de pierre d'aspect médiéval, la présence de deux, même trois châteaux sur la commune.

1287 : mention d'une "motte" (enclos cerné de fossés) vendue à Eudes de Biessey par le Duc de Bourgogne Robert II

1388 : propriété de Jean de Lugny, elle passe en 1417 à Jean de Tenarre.

1457 : ce dernier concède une partie de la motte en arrière fief à Josserand de Bèze. Il y a deux motte fossyées à Aiserey.

1499 : sa veuve se confie à l'abbaye de Cîteaux. L'abbé vend ses biens à un parent, Bénigne de Cirey.

1552 : la motte est passée par mariage à la famille Millet.

1613 : la maison seigneuriale passe par mariage à Claude Bossuet qui devient seigneur d'Aiserey.

1670 : Jacques Bossuet (fils de Claude), très endetté, a abandonné sa seigneurerie d'Aiserey à Claude Pouffier, l'un de ces créanciers.

1685 : la veuve de ce dernier achète les biens de Michel Millières avec la moitié du second château pour son fils Hector Bernard.

1732 : Hector Bernard Pouffier entreprend la construction du nouveau château, sans toucher à la maison médiévale.

1736 : il meurt sans descendance et lègue ses biens à la doyenneté du Parlement.

1748 : le parlement achève la construction du nouveau château et comble les fossés.

1771 : destruction du château féodal, dont ne subsistent plus qu'un pavillon et les écuries.

1786 : rachat du reste du château des Millières et bâtiments attenants pour agrandir la proprièté du côté de la place du village par le dernier doyen Philibert Fleutelot de Marliens.

Révolution de 1789 : les châteaux deviennent des biens nationaux administrés comme tel jusqu'en l'an V.

1796 : vendu à Martin Léjéas. Il reste la propriété de la famille Léjéas, puis des De Royère jusqu'en 1994.

carte postale du chateau